kakoulima
Ici au bas du Mont Kakoulima, un coach déterminé à monter aux sommets

Victor ZVUNKA veut tout gagner cette saison

UN COACH HYPER MOTIVE

Cette saison, le Horoya AC réalise le parcours le plus prolifique de son histoire en championnat. Une invincibilité haut de gamme : en 21 journées, le HAC totalise déjà 59 points sur les 63 possibles, avec 19 victoires et deux nuls à son actif. Cette performance s’explique en partie par la fougue de son entraineur, par son appétit de victoires qu’il nous a fait comprendre dans cet entretien.

Ancien joueur professionnel, défenseur central en équipe de France, Victor ZVUNKA ne badinait sur le terrain. C’est pourquoi, le coach exigeant qu’il est devenu a toujours inculqué à ses poulains cet « esprit de la gagne » : « Vous savez quand je jouais au foot, j’avais toujours cette rage de gagner mes matchs. Donc je veux inculquer à mes joueurs cette habitude d’avoir un objectif de victoire à chaque fois. Cela pourra les aider à grandir, à avancer. Mais surtout ça permet à l’ensemble de progresser, voilà pourquoi nous voulons toujours gagner. J’ai envie d’aller le plus loin possible, en gagnant le maximum de matches » nous a confié le technicien français.

Le Horoya AC a un effectif pléthorique, avec forcément des joueurs moins utilisés qui s’intègrent petit à petit dans le schéma de ZVUNKA. Il s’en félicite et précise : « Actuellement, je fais beaucoup tourner mon effectif. Cela est dû aux événements, parfois aux suspensions. Après, il y a eu de petites blessures, car les joueurs ne sont pas des machines. On a repris depuis septembre de l’an dernier, avec les matchs en déplacement à l’intérieur du pays qui ressemblent à un calvaire, forçant l’équipe médicale à travailler ardemment pour la récupération , tous ces aspects me poussent à faire tourner mon effectif.

Un autre facteur est de donner aussi la chance aux gars qui suivent de façon normale les entrainements, mais qui finalement n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu à l’image de Thierno CAMARA, Abou Mangué, Moussa KENNEDY qu’on a pas vu très souvent, ou encore Ibrahima Sory « Drogba » CAMARA qui vient de revenir pour 3 à 4 matchs. Cela donne une possibilité à tout le monde de s’exprimer  , d’être content de rester au Horoya AC, et  surtout de continuer   l’aventure  en championnat, en  coupe ou lors de la prochaine campagne africaine » a-t-il expliqué tout sourire.

Selon l’entraineur, les joueurs bénéficieront d’une semaine de repos, avant de reprendre le jeudi 17 prochain.