coach
Le nouvel entraîneur du CIK reste optimiste

WADDOLE promet le maintien, ZVUNKA pense au classico

PAROLES DE COACH

Le nouvel entraîneur du Club Industriel de Kamsar aura connu un vrai cauchemar pour son baptême du feu en D1. Son club s’est lourdement incliné face au Horoya (0-5) en match en retard de la 19ème journée de la Ligue1. Au terme de cette écrasante victoire des « rouge et blanc », le coach du CIK parle d’une trop courte préparation, alors que celui du HAC apprécie la prestation de ses poulains.

Désiré WADDOLE (CIK): « Se remettre au travail. »
« On a commis beaucoup d’erreurs individuelles. Ce qui ne pardonne pas devant une grande formation. Car les enfants sont sortis de leur logique. C’est une première expérience pour moi et ce n’est pas facile puisque j’ai pris le CIK à une semaine de cette rencontre. Donc on va se remettre au travail pour les prochains matches. On va se sauver, sans nul doute, en fin de saison, je vous le promets. »

Victor ZVUNKA (HAC): « Continuer à respecter nos adversaires. »
« Comme vous le savez on a un effectif qui monte en puissance à chaque sortie. Donc je suis content de mes poulains qui ont été à la hauteur des attentes. Car l’adversaire avait la tête à l’envers donc nous en avons profité énormément. Et lorsque vous marquez deux buts en l’espace de deux minutes, c’est très facile par la suite. Donc j’ai demandé à mes joueurs de les faire douter. Ce qu’ils ont d’ailleurs bien réussi. Même si mathématiquement ce n’est pas fini. Nous allons continuer à respecter tous nos adversaires.Il nous reste encore 6 matches donc 18 points à prendre et non 18 points d’avance hein !..  C’est sûr qu’on a fait une bonne partie du chemin pour gagner ce championnat. Mais il nous reste encore quelques rencontres dont le classico face à Kaloum, dimanche. Donc à nous d’être au rendez-vous et de se montrer toujours efficaces. »