MMMMMMMMMMM
Sundowns a mis le paquet sur Jose Ali MEZA

Pour aller en quarts de la C1, le Wydad et Sundowns ont beaucoup investi

LES RIVAUX DU HAC

En le plaçant dans le même groupe que deux anciens vainqueurs (le Wydad 2017 et Sundowns 2016), le tirage au sort des rencontres de la phase de poules avait mis le Horoya AC face à une mission très délicate. Mais le champion de Guinée a montré, au cours des deux premières journées, qu’il faudra compter sur lui dans la lutte pour une place en quarts de finale.

Dans ces deux rencontres, on relèvera que les joueurs de Conakry ont débuté de manière très positive, en allant s’imposer à Lomé. Certes, l’AS Togo Port semble le club le moins armé du lot, mais il n’est pas assuré que les Marocains et les Sud-Africains iront prendre les 3 points dans la capitale togolaise. Même si les Portuaires ont perdu leur jeune défenseur central et international Hakim OURO SAMA, 20 ans, qui a signé à Lille. Une première réponse sera donnée lors de la 3ème journée avec le déplacement à Lomé du Wydad de Casablanca.

Le WAC a recruté fort…

 Pour aborder la suite de la C1 dans les meilleures conditions, le WAC n’a pas lésiné sur les moyens. Dès les premiers jours du mercato, il a enrôlé trois nouveaux joueurs : le défenseur central du ChababKhenifra Ibrahim EL BAZ (26 ans), le milieu offensif Ousama DARRAGI, ancienne étoile de l’Espérance de Tunis (31 ans) et le Nigerian Michel BABATUNDE (26 ans), un milieu également passé par le voisin du Raja.

Plus tard, Badi AOUK (23 ans) l’ailier gauche du Hassania d’ Agadir, est venu les rejoindre.

Le président du WAC Saïd NACIRI a donc frappé fort, souhaitant sans doute parer un éventuel départ du Nigérian Chisom NAKATARA, star du CHAN 2016 au Rwanda, qui ne s’est jamais imposé, et celui du défenseur central burkinabé Mohamed OUATTARA, lequel n’a pas repris l’entraînement ni accepté son prêt au Moghreb de Fes pour cause  – selon lui – de salaires et primes impayés…

Actuel président de la Ligue National de Football Professionnel, le très secret Saïd NACIRI a du mal à trouver le sommeil: il serait également menacé de voir son fauteuil lui échapper au profit de Adil TOUISER, un membre ambitieux du comité directeur de la fédération marocaine…

Autant dire que NACIRI espère bien que les Amin TIGHAZAOUI, Ismael HADAD, Mohamed NAHIRI ou Mohamed AOULAD propulseront le club, champion d’Afrique en titre, en quarts de finale. Notamment pour bien baptiser la société sportive par actions créée en mars dernier peu avant le 19ème sacre du Wydad.

… et  Sundowns  en a fait de même

De leur côté, les « Brésiliens » de Mamelodi Sundowns ont également cassé la tirelire en matière de transferts de joueurs. Est ainsi arrivé l’ailier gauche de Guinée Bissau Toni SILVA venu de Levadiakos  (D1 grecque) après avoir été formé à Benfica et opéré en sélection du Portugal U18, puis Andile JALI, milieu international de 28 ans qui jouait à Ostende (D1 belge).

Mais le recrutement qui a fait le buzz en Afrique du Sud est celui de l’attaquant venezuelien Jose Ali MEZA, (27 ans) débusqué à Oriente Petrolero (Bolivie) où il a claqué 24 buts en 53 rencontres en 2017, puis 8 autres pour 12 matches en 2018.

Mamelodi aurait dépensé près de 800 000 dollars américains pour le faire parapher son contrat.

Sundowns comptera ainsi trois Sud-américains avec Ali MEZA, Ricardo NASCIMENTO et Gaston SIRINO. Et du coup, fera un peu oublier aux supporters l’éventuel départ du petit diamant, le gaucher Percy TAU, que plusieurs clubs européens (Brighton par exemple) souhaiteraient enrôler.

Le classement après 2 étapes

  1. Wydad et Horoya AC 4 points
  2. Mamelodi Sundowns 2 pts
  3. Togo Port 0 pt

Le programme

3ème journée (17 juillet)

Horoya AC – Wydad

Togo Port – Sundowns

4ème journée (27 et 28 juillet)

Sundowns – Togo Port

Wydad – Horoya AC

5ème journée (17 août)

Horoya AC – Togo Port

Wydad – MamelodiSundowns

6ème journée (28 août)

Togo Port – Wydad

MamelodiSundowns – Horoya AC