asfag -horoya

ZVUNKA s’en contente, FERNANDEZ maudit la pluie

PAROLES DE COACH

Au terme d’un match âprement disputé entre l’Association Sportive des Forces Armées de Guinée (ASFAG) et le Horoya AC, comptant pour les quarts de finale de la Coupe de Guinée, c’est l’épreuve des tirs au but qui a départagé les deux formations. Ainsi les « rouge et blanc » de Matam se qualifient en réussissant quatre tirs contre trois faux militaires. Voici la réaction des deux entraîneurs.

Victor ZVUNKA (HAC) : « Félicitation à mes joueurs… »

« Ecoutez, c’est un match de coupe. Et on sait que ce n’est jamais facile d’autant plus qu’on est dans une période difficile. Parce qu’on joue la Ligue des champions. Comme vous l’avez certainement constaté, on a eu les occasions qu’on n’a pas su concrétiser. Heureusement qu’on a été meilleurs qu’eux aux penalties. Donc on passe, c’est le plus important. En Coupe de Guinée, il faut tout faire pour passer à l’étape suivante. Et c’est ce qu’on a réussi.  Alors je dirai félicitation à mes joueurs»

Ousmane FERNANDEZ (ASFAG) : « La finition a manqué »

« Sous la pluie, on ne peut pas jouer avec des crampons en métal. Ce que mes joueurs n’ont malheureusement pas compris. C’est ça aussi le football. Vous-mêmes, vous avez vu comment le match s’est déroulé. Seulement on n’a pas eu la chance de gagner aujourd’hui. Donc on va préparer la saison prochaine. 

Franchement c’est la finition qui nous a manqué. Et pendant la séance des tirs au but, on a eu deux fois l’occasion de devancer le Horoya, mais mes joueurs n’ont pas bien négocié cela… »