PPPPP

PATRICK MBOMA: « Ce sera très compliqué, mais… »

HAC-AL AHLY

Rencontré au Caire à l’occasion de l’atelier des officiers médias des clubs de la Confédération Africaine de Football, l’ancien international camerounais Patrick MBOMA et actuel consultant sportif de la chaine Canal. A son avis, le HAC s'attaque à un très gros morceau. Mais en football...

Comment jugez-vous le tirage au sort des quarts de finale pour le Horoya ?

Très compliquée, très compliquée. Je pense que tout le monde souhaitait éviter Ahly, ce mastodonte du football africain. Mais je pense que ce sont des choses qu’il faut affronter lorsqu’on veut d’une part progresser, et d’autre part aller loin dans la compétition. Pour Horoya la difficulté sera bien entendu de partir en désavantage psychologique. Mais sait-on jamais surtout qu’il y a l’expérience de Victor ZVUNKA qui sera utile aux joueurs guinéens.

Le fait de recevoir pour le match aller est-il un handicap?

On sait que c’est toujours mieux de recevoir au match retour. Mais bien démarrer dans une double confrontation peut être aussi une chose intéressante. Et surtout essayer de prendre les devants face à une équipe expérimentée, sera la clé pour espérer atteindre les demi-finales de la Ligue des champions.

Vous attendiez-vous à la qualification du Horoya pour les quarts de finale ?

Qu’il finisse par progresser et arriver à ce stade de la compétition, on l’espérait pour ses progrès. Moi j’ai eu la chance d’être entrainé par Victor ZVUNKA, il y a deux décennies.  Je crois qu’avec les Guinéens et leurs joueurs techniques, il y avait des raisons de croire que le club pouvait se hisser parmi les grands du continent. Il faut maintenant ne pas s’endormir sur ses lauriers. Car rien n’est acquis. C’est une étape pour le Horoya. Il faut donc continuer sur ce chemin et continuer à inscrire son nom parmi les grands du continent.

Merci Patrick

Merci à vous aussi et bon match au Horoya!