DIRE

ZVUNKA veut reprendre la Coupe

PAROLE AU COACH

Quelques jours après son élimination par le prestigieux AlAlhy SC du Caire, l’entraîneur du Horoya AC nous accordé un entretien dans lequel il fait un bilan de son parcours, mais évoque égalementson avenir avec le club de Matam.

Très satisfait de son bilan, l’entraineur Victor ZVUNKA s’est réjoui d’un parcours qu’il estime digne d’éloges : « Je suis très satisfait par rapport aux progrès de mon club sur ce laps de temps. On avait comme mission de se qualifier pour laphase de poules,  l’objectif a été atteint,c’est un fait primordial. Ensuite, nous nous sommes qualifiés pour les quarts de finale,car on avait une grande ambition. Je suis content de ce résultat mais déçu du match face Al Alhy, qu’on ne mériterait pas de perdre aussi largement (4-0). Dans toute la  campagne africaine, on n’a subique 2 défaites sur 12 matches. Nous avons joué  contre les vainqueurs de cette C1 lors des deux dernières années. Des clubs qui avaient de l’expérience, de la qualité et surtout un vécu, chose qu’on ne possédait pas. Nous avons un peu de regrets, on aurait pu tenir au matchretour,mais surtout prendre l’avantage à l’aller. Avec un arbitrage plus sérieux,on aurait pu scorer à Conakry… »

Plus loin, le coach français des « rouge et blanc » pense qu’il a été handicapé par les blessures et les départs de  certains des ses joueurs cadres : «  Il faut savoir qu’entre le début de cette  campagne et sa fin, nous sommes le seulclub qui a perdu autant de joueurs. Malgré ça, nous avons eu des résultats, on s’est qualifié , mais si on avait conservé ces joueurs on aurait peut être fait mieux. Je  pense à Aminata CONDE , Pape Amadou TOURE – dans sa meilleure forme c’est un joueur de qualité avec son pied gauche  -avec eux ça allait êtrebeaucoup plus intéressant… Je pense aussi à Bassirou (OUEDRAOGO) et puis SANKHON naturellement qui n’étaient plus avec nous. Ils étaient tous titulaires mais nous ontquitté en cours de route pour différentes raisons. Si on avait gardé cette ossature tout au long de l’année, on aurait fait mieux, donc bien des regrets de ce côté-là.

Globalement, je reste très content,  mes joueurs ont fait une bonne campagne, montré de belles qualités devant de fortes équipes. On était dans une poule avec des grands clubs du continent,ça montre que l’équipe est  dans une vraie progression »

Victor ZVUNKA affirme que la Coupe nationale est un objectifmajeur après la défaite de l’année passéeen finale face au Hafia FC. Cette fois, il veut reprendre ce trophée : « Malgré ma satisfaction pour notre  parcours en campagne africain, au-delà du titre de champion remporté pour la 3ème fois consécutive, avec seulementdeux défaites ,  la Coupe reste un objectif  majeur. Vous savez qu’on l’avait perdue l’année dernière face au Hafia… Il  nous faut la  reprendre, cette coupe, j’en parle aux  joueurs  depuis un bon bout de temps.Quand on est dans une équipe ambitieuse, on veut toujours réussir. Nous savons qu’une finale ne se joue pas mais qu’elle se gagne. Les joueurs sont fins prêts pour la semaine prochaine. LeWakryaAC est un bon club qui aura l’envie de nous battre, surtout un quart de finaliste de la C1 »

Pour ce qui est de son avenir à la tête du  Horoya AC,  Victor ZVUNKA confie : «On n’a pas eu le temps de faire un bilan, d’en discuter avec le président.Il va falloir se mettre autourd’une même  table et chacun dira ce qu’il aura à dire, en faisant des réflexions sur la manière d’aborder la nouvelle saison. On va faire le tour de la questionavec le président. Pour l’année  prochaine, il y a plusieurs choses à corriger, il y a des choses qui ne m’ont pas plu. Comme je suis bientôt en fin de contrat, on verra tout ça… »