Coach Manga Mory SYLLA en action dans la salle de gymnase de handball
« Il faut renforcer l’équipe féminine »

La pire saison pour le Horoya AC

HAND FEMININ

Au terme d’une saison catastrophique, le Horoya féminin a terminé 6ème sur 8 formations en championnat intégral de handball qui s’est déroulé récemment dans le gymnase du Stade du 28 Septembre. Sans langue de bois, le « sapeur-pompier » de service, le coach Manga Mory SYLLA, avoue avoir raté sa mission de sauver les « rouge et blanc » de Matam. Décryptage !

« Comme vous le savez, je suis entraîneur de l’équipe masculine du Horoya. Mais compte tenu des circonstances, j’ai pris la tête de l’équipe féminine. Je venais tout droit du Maroc où j’ai accompagné l’équipe nationale des cadets au championnat d’Afrique de Marrakech. A peine arrivé, on m’a informé que l’entraîneur Malal SY a démissionné. Donc pour tenter de  sauver l’équipe, j’ai accepté de la coacher. Mais malheureusement pour moi, je n’ai eu aucun temps de préparation avec cette équipe féminine du Horoya. Ce qui a beaucoup joué sur nous.

Au fil des différentes rencontres, le constat était là: les filles n’avaient pas assez de matches dans les jambes. On tenait juste la première mi-temps alors qu’à la reprise, on ne suivait plus le rythme. Et sans vous mentir, c’est la plus mauvaise saison du club dans ce championnat féminin. Tout cela parce que nos handballeuses se sont mal préparées. Les conséquences se sont reflétées sur le contenu des matches.

Après le championnat, j’ai appelé la Directrice Technique du club pour lui dire que nous devons rajeunir l’équipe. Nous devons recruter quelques nouvelles têtes, si nous voulons gagner des trophées dans les années à venir.

Enfin, je dirai aux supporters de ne pas de se décourager car découragement n’est pas Horoya. Et aux dirigeants également, je demande de continuer à nous encourager.