BILALI
Les supporters du HAC ont savouré la qualification

Les supporters heureux et rassurés

QUALIFICATION EN C1

En battant deux fois (1-0) les Barrack Young Controllers du Liberia, le Horoya AC a franchi le cap du tour préliminaire de la Ligue des champions 2018. Il s’est ainsi qualifié pour les 16ème de finale de cette compétition, ce qui a rendu heureux ses supporters. Ils nous l’ont dit.

Moussa DOUMBOUYA : « Travailler la finition »  

«  On était dans l’inquiétude pour cette rencontre, car pour celui qui sait comment les anglophones jouent chez eux, le retour n’allait pas être facile. Au match aller, on pensait que le Horoya AC allait vite battre cette équipe, laquelle dans un premier temps est restée dans sa propre zone, coinçant les Matamkas. C’est pourquoi ça été difficile pour nous de marquer suffisamment de buts. Finalement, l’expérience aidant, nous l’avons emporté, donc cette physionomie nous mis dans la peur avant le coup d’envoi à Monrovia. Mais quand on a suivi la partie à la radio, nous avons vite compris qu’on allait passer chez eux.

Maintenant après cette victoire je crois bien que l’entraîneur doit toujours continuer à  travailler la finition qui fait encore défaut. Avant de marquer un but, nos attaquants gâtent énormément d’occasions. Néanmoins nous les félicitons pour cette qualification, et nous les encourageons pour la suite. A notre niveau, nous nous engageons à les accompagner sur tous les plans, puisque le Horoya AC est un patrimoine… »

Mohamed CAMARA : « Un nouveau défi  continental»

«  Nous sommes contents, mais l’équipe doit encore faire des progrès, c’est pourquoi nous saluons la LGFP pour cette programmation du championnat. On le sentait chez nos joueurs, le manque de compétition était un handicap pour eux… Ce cap franchi, nous serons maintenant face aux grands clubs du continent donc il faudrait qu’ils soient beaucoup plus motivés  dans les séances  d’entrainement. Nous avons un défi continental comme l’année passée, c’est d’intégrer à nouveau la phase de poules et puis tenter aussi de la franchir.

Surtout que nous avons un président qui ne badine pas sur les moyens, un patron qui est juste à côté de ses joueurs pour les soutenir, chose qui nous donne aussi la confiance de les suivre partout. Bonne chance à eux dans la continuité »