MNDAWAAA
Moussa NDAW, coach adjoint du Wydad

MANDELA, GOMES, NDAW : ils veulent tous la victoire

C1, AVANT WYDAD- HAC

C’est à 16 heures, dans le complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat (46 000 places) que s’est tenue la conférence de presse d’avant le match Wydad AC - Horoya AC, quart de finale retour de C1, prévu ce samedi 13 avril 2019 à 20h (19h TU). Face aux médias, les deux entraîneurs ont avoué leur espoir d’obtenir le ticket d’entrée dans le dernier carré de cette compétition.

 Dès l’entame le ton a été ferme chez le Français Didier GOMES dans un discours responsable en réponse à une  question de l’officier media de la CAF : « on sait qu’on a  les armes pour se qualifier, sans faire trop de commentaire ».  

Mais pour savoir comment le faire, le technicien des « rouge et blanc »  a renchéri : « Après l’accumulation des matchs de hauts niveau, je pense que le Horoya AC actuel pourrait  passer. Nous savons que le  HAC est en pleine maturité, c’est l’image qu’il a laissée au match aller face au Wydad AC. C’est donc le bon moment de passer ce cap.C’est un match qui va se  jouer en partie  sur la détermination. C’est une rencontre à  jeu ouvert du fait qu’on  n’a pas  pris de but à Conakry,  un  match à 50/50. Notre exigence  c’est d’être solide défensivement dès le début du match en mettant nos armes sur le terrain pour gagner. C’est vrai il y a eu deux matchs sans prendre de but, face  au Hafia FC et au Wydad, mais au-delà  il faudra aussi attaquer en force ». 

Juste à côté de lui, le capitaine Ocansey  MANDELA ne cache pas les intentions de son club : « Je commence par dire d’abord que nous sommes  le Horoya AC. Nous espérons être, un jour,  à la tête  du football en Afrique, donc ça se passe par ce genre de match. On  compte  sur nous-mêmes. Qu’il change l’arbitre ou pas, nous  jouerons  notre football contre le Wydad AC,  alors qu’ils s’apprêtent à rude partie… » 

La chance ou pas MANDELA pense déjà à se qualifier au demi-finale, s’inspirant de l’histoire récente du club :  « Face au TP Mazembe nous avons échoué en poule, l’année qui a suivi nous nous sommes qualifiés en quarts de finale,  éliminés ensuite par Al Alhy. En se basant sur cette logique, nous aurons le billet pour la demi-finale » a rappelé MANDELA.

MANDELAHACCCC

Moussa  NDAW et BENZARTI, l’œil sur RAZAK et MANDELA

De son côté, Moussa NDAW, le Sénégalais assistant du coach BENZARTI au Wydad AC assure : « C’est une évidence notre qualification, après le match nul en Guinée. Nous avons  simplement besoin de gagner, pour nous le 0-0 c’est un résultat  précieux puisqu’on n’a pas pris de but  à Conakry. Donc c’est une autre manche qui commence, il faut être hermétique, serein, et attentif. L’atout pour nous c’est de jouer  à la maison, c’est un avantage car nos supporters  nous donne la force, ils vont nous pousser vers la victoire » 

Pour le match  pas trop de soucis, avec l’application des directives assignées aux joueurs. Le discours de BENZARTI révélé par NDAW : « Le coach  avait dit que c’est une autre compétition qui commence, même si le plus difficile est encore là. Ne pas prendre de buts avec une défense solide, être attentif. On va surveiller RAZAK,  MANDELA  mais surtout que le milieu qui  est compact. La qualification passe forcément par une victoire contre Horoya »