DAA

GOMES attend le sacre, FOKOU pas trop amer

PAROLE DE COACH

Victoire dans la douleur (2-1), certes, mais le Horoya AC a assuré l’essentiel face au Club Industriel de Kamsar en s’imposant . A l’issue du match, Didier GOMES, dans le camp des vainqueurs, s’est déclaré content de son groupe, Didier FOKOU était conscient du manque d’efficacité de son CIK.

Didier GOMES (Horoya): « On veut vite le titre. »

« J’ai bien aimé notre première période. Même en début de la deuxième, on a été plutôt consistant ce soir. Et puis on prend un but contre le cours du jeu. Mais il y avait de l’intensité dans le jeu et on a fait un bon match. Sans oublier qu’on a raté quelques occasions franches. Mais ce qui a fait la différence, c’est qu’on veut vite avoir le titre et je crois que le message a été entendu par mes joueurs. Dans le jeu, le CIK a peut-être reculé en deuxième mi-temps, ce qui nous a beaucoup aidés. C’est une bonne chose pour nous. Et on est à une victoire du titre, donc c’est fantastique. Tout simplement. Et je félicite tout le groupe»

 

FLO

Désiré FOKOU (CI Kamsar): « Le manque d’efficacité notre maladie. »

« Je crois qu’on a pris un but sur une erreur individuelle. C’est un penalty logique. Et il a manqué un peu de concentration aux enfants parce qu’on était emporté par le jeu. C’est notre maladie le manque d’efficacité. Depuis trois matches, on a du mal à être efficace devant le but adverse.

Mais nous allons retravailler et s’améliorer surtout pour les prochains matches. Je juge rarement les arbitres car ce sont des humains comme nous. Donc, ils peuvent faire des erreurs, mais je sais qu’il y a eu un penalty pour nous… »