DAA

Didier GOMES et Guillaume SOUMAH s’expliquent

PAROLE DE COACH

Le Horoya s’est adjugé un 17ème titre de champion, ce dimanche, face au Wakrya AC de Boké (2-0) au Stade du 28 Septembre. A la fin de la rencontre, les deux entraîneurs Didier GOMES, pour les « rouge blanc » de Matam et Guillaume SOUMAH du Wakryia AC de Boké. Si le premier apprécie la valeur mentale de son groupe, le second se réjouit de sa belle saison.

Didier GOMES (Horoya) : « Mentalement très forts… »

«  Il me faut d’abord souligner la détermination de tous d’aller chercher le titre, dès ce dimanche. C’était une grosse motivation pour tout le monde. Personnellement, j’ai vu une équipe du Horoya très disciplinée. Notamment quand on a joué a dix.  Franchement on a travaillé les uns pour les autres, c’est une grosse satisfaction collective. Peut-être qu’on a un tout petit peu raté sur le plan offensif car on a eu beaucoup d’occasions. Mais qu’à cela ne tienne, mon équipe a bien maitrisé le match. En tout cas jouer à 10 contre 11, ça n’a jamais été un avantage. Encore une fois, remercions et félicitons les joueurs pour leur qualité mentale. »

Guillaume SOUMAH (Wakrya) : « Finir dans le top 4 »

« En première mi-temps, on a su contenir cette équipe du Horoya AC. Mais en seconde période avec ce carton, l’arbitre nous a privés de certains avantages et le Horoya AC a profité du manque de placement et de concentration de mes défenseurs. Donc félicitations au Horoya AC.  

Mon staff et moi, on est très satisfait de notre saison. Je pense que le Bureau Exécutif aussi en est conscient. On a très mal débuté la saison. Ce qui a poussé certains à penser que nous allions rejoindre la Ligue 2.  Mais par contre, les autres y ont cru. Au vu de tout cela, on a continué à travailler et on a retenu le groupe qu’il faut pour obtenir ce résultat. Sans oublier que les joueurs ont surtout fait confiance au staff technique et nous avons également eu confiance en eux.

Aujourd’hui on est dans le top 5 et il nous reste quatre matches dans ce championnat. Donc c’est possible qu’on termine dans le top 4. »