TOUT BOSS

Soufiane SOUARE parle de Toulouse et du recrutement

RENTRE DE FRANCE

Tout juste rentré de France, le président Soufiane SOUARE a été présent dès le lendemain (samedi 25 mai) au siège du champion de Guinée pour officialiser la signature de deux nouvelles recrues. Nous en avons profité pour l’interroger sur plusieurs sujets de la vie du club, en particuler sa visite en terre toulousaine. Interview.

– Le Horoya AC se succède à lui-même, quel est votre sentiment ?

Comme l’année dernière, je suis très heureux du fait que le club a conservé son titre. Je suis content  pour l’ensemble de notre structure, du bureau aux supporters, mais surtout pour les joueurs. Cela nous encourage, même si on doit travailler davantage encore pour, dès maintenant, bien aborder la saison prochaine.  

– Que manque-t-il au HAC pour aller encore plus loin en Ligue des champions ?

Les campagnes africaines des années précédentes nous ont poussés à tirer beaucoup de leçons. Nous savons dorénavant que pour passer certains palliers, il faut avoir beaucoup de joueurs de qualité. C’est pourquoi au-delà de ceux qu’on possède, on a commencé le recrutement avec pour le moment trois internationaux. Si le Horoya AC veut se hisser au plus haut niveau, ça passe par la qualité de son recrutement. Au très haut niveau, ce qui compte c’est l’expérience, avoir beaucoup plus d’envie de jouer, et surtout  la combativité.

 Le bureau ne badine pas avec ça, il  est à pied d’œuvre, avec toutes nos relations, pour trouver des oiseaux rares nous aidant à soulever la C1 dans les prochaines années C1.

– Le rêve du Horoya AC c’est quoi ?

Vous savez comme tout le monde que le rêve de notre organisation, à travers même son propriétaire c’est d’aller prendre ce trophée de la C1. C’est ce qui nous pousse tous les jours à améliorer tous les secteurs de notre  structure. Avant d’être sur le terrain, chaque secteur doit jouer  un rôle important nous permettant d’aboutir à un résultat probant. Assurer la fluidité administrative, mais surtout être  pragmatique,  tout cela  va nous aider  pour l’obtention d’un bon résultat sur le terrain.

 

STADE DE TFC

 – Vous rentrez de Toulouse, dites-nous quel a été le motif de votre voyage ?

Il y a de cela 5 ans, le Horoya AC a transféré son joueur  Issiaga SYLLA au Toulouse FC. Donc il était important pour moi, aujourd’hui, en tant que président de rendre visite à ce club. Mais surtout j’ai été invité par le  directeur général Jean-François SOUCASSE, pour le renforcement des liens entre nos deux clubs  

Il s’agit également de trouver un partenariat gagnant-gagnant entre les deux entités dans un bref délai, notamment en termes de formation. 

La formation, c’est ce que nous devrions privilégier au Horoya AC, on en a vraiment besoin. Dans les jours à venir, Jean-François  SOUCASSE va se déplacer sur Conakry, pour voir  aussi nos installations, observer nos équipes  et ensuite pour signer ce partenariat. 

– Avez-vous visité les installations de TFC ?

Avec le directeur du centre de formation Rémy LORET nous avons  fait  un tour des installations du Toulouse FC et nous a ensuite donné des explications sur leur modèle qui a permis au club de se développer. Avec cette visite de toute la colonne vertébrale, c’est un modèle que nous voulons surtout pour Yorokoguiya. Mon facilitateur Abdoul Karim BANGOURA a été très important dans ce voyage. Nous avons une ambition forte, je pense que pour la réaliser,  il faut nouer des partenariats avec des clubs comme le TFC.

– Avez-vous eu un tête à tête  avec Issiaga SYLLA ?

Nous avons eu un tête à tête avec l’administration du club, nous avons même eu le plaisir avec les responsables de suivre le match TFC-Marseille. Oui, j’ai aussi rencontré Issiaga SYLLA pour connaître son état d’esprit puisque nous sommes à l’approche de la CAN. J’ai senti qu’il est prêt pour cette joute continentale avec un moral d’acier et je souhaite que tous les autres joueurs soient comme lui…

 J’ai quitté Toulouse sur une très bonne note de satisfaction, c’est pourquoi dès aujourd’hui ( samedi 25 mai 2019)  j’ai travaillé avec les responsables du club sur les possibilités de transfert de certains joueurs.