DIEGO HAC

Didier GOMES: « Le HAC peut viser plus haut »

APRES LA REPRISE

Après deux séances rondement menées aux commandes des Matamkas, nous avons interrogé le coach Didier GOMES sur la performance de la saison écoulée, mais aussi sur l’état actuel du groupe. Sachant que cette année les décideurs ont une très grande ambition...Interview.

Quels sont vos  sentiments après le doublé de la saison passée ?

C’est une belle réussite sur le plan local. Comme je le répète depuis ce doublé, il faut remercier les joueurs pour leur persévérance dans le travail. On n’est pas un grand entraîneur sans de bons joueurs, donc félicitation à eux. La qualité du staff a été également déterminant, car il a fallu bien gérer la répétition des matchs et on a vu sur cette finale de la coupe qu’on a fait très rapidement  la différence

Pour monter d’un cran, qu’est-ce qu’il faut de plus?

Ce qu’il faut pour franchir un nouveau palier, on est en train de le montrer, c’est pourquoi  je remercie le président Soufiane SOUARE et le propriétaire d’avoir accordé tous ces recrutements. Ils m’ont fait confiance, au staff technique mais aussi à l’ensemble des acteurs qui travaillent pour rendre le Horoya AC plus performant. On a fait venir des joueurs qui sont la plupart internationaux à l’image d’Aristide BANCE, Héritier  MAKAMBO ou du jeune Enock ATTA. Aussi 3 à 4 Guinéens, de très bons joueurs vont encore s’ajouter au groupe.

Avec un effectif de meilleure qualité, je pense que le Horoya peut  viser plus haut en terme d’objectif.

 Un test VMA, pourquoi ce samedi ?

Nous avons fait le test de VMA (Vitesse Maximale Aérobie), qui est très important pour chaque joueur  . Le test, c’est avoir une très bonne information sur le volume physique du joueur, sa capacité à renouveler les efforts dans un match. Bien évidemment, on a noté des joueurs qui ont des VMA très moyennes et qui doivent progresser. Mais par contre il y a des éléments à l’image de Naby SOUMAH, Boniface HABA ou Héritier MAKAMBO qui ont été largement au-dessus de la moyenne.

 Cohésion déjà dans le groupe, on le sent ?

Je  suis très content que les anciens aient bien accueilli les nouveaux. Le groupe a fini la saison avec une bonne cohésion, très soudé, les joueurs qui s’appréciaient beaucoup. Et je crois qu’on repart sur la même tendance, malgré l’absence de certains qui sont en équipe des U23 (Daouda CAMARA, Moussa CAMARA et Ibrahima Aminata CONDE). Avec leur retour ça va solidifier encore ce groupe, je suis très heureux avec eux.

 Peut-on nourrir de grands espoir cette fois ?

Bien sûr que oui, l’espoir est permis. Nous connaissons les exigences du club, c’est pourquoi je vais une nouvelle fois remercier le président et le propriétaire du club de m’avoir fait confiance l’année dernière pour les 6 derniers mois. Pour me placer à la tête de ce club et pour renouveler cette confiance, les exigences sont simples: gagner les titres sur le plan local franchir ensuite un pallier en C1. On souhaite aller plus haut que l’an dernier, on a beaucoup appris lors de notre double confrontation avec le Wydad AC, surtout le match aller avec le problème d’arbitrage. Ensuite, au retour, l’ équipe du Wydad a fait montre de beaucoup de professionnalisme, de clarté dans son jeu. On a beaucoup appris. Espérons que ça va nous servir cette saison.