MANMBAYE

Ocansey MANDELA et Mbaye TOURE analysent

APRES LA QUALIFICATION

Après une courte victoire lui assurant sa qualification sur la pelouse du Kasarani International Stadium de Nairobi, le capitaine du HAC Ocansey MANDELA, s’est prononcé sur cette performance. De même, Mbaye TOURE de la cellule de recrutement a fait son analyse du match, mais aussi sur son joker.

Ocansey MANDELA: «  Concentrés du début à la fin »

« Je pense qu’on a très bien joué, car on avait un mental haut et on était concentré du début jusqu’à la fin. Les défenseurs ont fait leur travail et corrigé les erreurs du passé. Nous aussi on a décidé de nous battre pour marquer et voilà le résultat. Nous n’avions pas craint la pression surtout qu’on avait marqué 4 buts à Conakry. Même si on a encaissé deux. On était très à l’aise et nos adversaires eux ne faisaient que courir  derrière le score.  Et finalement nous avons confirmé le succès du match aller ».

M’Baye TOURE : « MANDELA joue sur un pied… »

 « Je suis réconforté, je n’ai jamais douté d’Ocansey. Il joue sur un pied, malgré cela il ne cesse de tout donner pour ce club. Ça fait 5 ans qu’il ne cesse de nous faire du bien et cela me comble. Il avait besoin de prouver quelque chose, puisque les gens ne savent pas qu’il joue sur un pied. Il a choisi un grand match pour le faire, c’est exactement ça un grand joueur. »

Un autre défi pour le capitaine

MANDELA enchaîne : « Je pense qu’on est bien conscient de ce que représente la phase de poules. On a raté la Ligue des champions, alors on ne doit pas rater cette Coupe de la CAF. C’est un défi que nous devons relever et je le sais que tout le groupe est bien conscient.

Sur le match vécu dans l’intimité de l’équipe Mbaye TOURE souligne une grande motivation collective: « On a bien parlé aux joueurs. Insisté sur le côté mental. On ne se voyait pas quitté cette compétition avec une élimination par Bandari. On s’est remis dans les meilleures dispositions possibles. Le retour de Baffour SEBE nous a énormément aidés, stabilisant le milieu de terrain avec toute son expérience. Et derrière SAMASSEKOU a apporté de la sérénité. Quand Ibrahima Aminata CONDE a  fait son apparition également, il était dans le coup. Aujourd’hui c’est toute l’équipe qui a montré qu’elle avait faim. Ce fut un combat à tous les niveaux : encadrement, joueurs, journalistes… Tout le monde a contribué à cette belle victoire ».

Pour finir, le capitaine assure: «  Le meilleur Ocansey Mandela n’est pas encore là. Je traîne toujours une petite blessure. Je continue de travailler avec mon staff médical, un autre déplacement pour des soins m’attend. Ce qui est sûr, c’est que je continuera à tout donner sur le terrain… »