mo

Les Maliens ont soif de revanche

C2 – DJOLIBA – HAC DIMANCHE

En recevant le Horoya AC, ce dimanche à 19heures GMT, le Djoliba AC a de multiples raisons d’être hyper-motivé. L’un d’elles réside dans le fait qu’il est reparti de Conakry, le 29 décembre, avec le sentiment qu’il pouvait mieux faire que cette courte défaite (0-1) qui a laissé le club guinéen occuper seul le fauteuil de leader de la poule B. A Bamako, ça sent très fort l’envie de revanche…

Les Maliens ont assez mal vécu la fin une série de 17 rencontres sans défaite : 11 en championnat et 6 en Coupe de la CAF. Georges KOUADIO, leur coach ivoirien, a ainsi mis l’accent sur deux facteurs : l’absence de quelques joueurs importants et la trop grande timidité de sa formation, comme si la dimension du HAC l’avait complexée.

Les statistiques de la rencontre ont montré une nette domination des Matamkas : 63 % de possession (contre 7 aux Maliens), 23 tirs au but (9 cadrés) contre 7 (2 cadrés) et 9 corners à 4.

En championnat, Djoliba se promène

Depuis ce derby de fin décembre, le Djoliba a fait sa mise à jour en championnat, disputant deux rencontres dans sa poule A. Le 4 janvier, il a renvoyé à ses études l’AS Performance (2-0) grâce à un missile de 35m de Sambou SISSOKO (21e) et un but de Cheikh Tidiane NIANG (57e). Trois jours plus tard (mardi) il a ramené un nul de Koulikoro (1-1). Face à l’AS Nianan, Hamidou SINAYOKO a égalisé (73e) alors que Ousmane SAMAKE avait ouvert la marque pour les locaux (11e).

Le Djoliba avait aligné : Amadou DOUMBIA – Emile KONE, Salim BAH, Saibou COULIBALY, Seydou DIALLO – Jérôme BOMOU, Mamadou CISSE, Oumar CAMARA – Aboubacar TRAORE, David EKWA et Hamidou SINAYOKO.

 

Ces quatre points permettent au DAC de renforcer sa position en tête du classement avec 35 points (25 buts à 7) contre 25 au second, le Real de Bamako (25-10) et 24 au CS Duguwolofina, troisième. Après 13 journées, Djoliba se promène dans cette compétition.

Les Maliens veulent presser haut

Sur sportsmali.com, le coach KOUADIO ne fait pas mystère de ses intentions : « Nous allons nous battre car nous avons besoin de la victoire. Tout le Mali en a besoin. Nous allons nous organiser pour l’avoir, je ferai en sorte que l’équipe soit heureuse au soir du 12 janvier et de permettre à toute la population du Mali d’être en liesse.On a joué deux matches de championnat qui nous ont permis d’être en jambes. Donc sur le plan physique et mental, les joueurs sont prêts. Certains blessés sont revenus. Nous préparons ce match comme tous les autres matches, c’est-à-dire sans pression ».

Pour le milieu de terrain, Sambou SISSOKO, le match est capital pour le Djoliba. « Il nous faut cette victoire pour nous rapprocher ou revenir à la hauteur du Horoya. L’objectif principal, c’est la qualification pour les quarts de finale et on se battra pour ça.
Nos dirigeants ont pris toutes les dispositions, afin que l’équipe aborde bien la rencontre. Au match aller, on a trop respecté l’adversaire, sinon, l’équipe était prenable. Maintenant, on sait comment le Horoya joue. On va les presser haut et essayer de marquer les premiers. Le mot d’ordre c’est la victoire » a-t-il ajouté.