NITO

Antonio SOUARE lance des fleurs aux Matamkas

PAROLE AU PATRON

Il s’est montré très heureux du comportement de ses Matamkas face aux Djolibistes de Bamako, lors de la 4ème journée de la phase de poules de C2. Le propriétaire du Horoya AC Mamadou Antonio SOUARE s’est longuement exprimé à l’issue d’un match tendu auquel il n’a manqué que les buts. Extraits

« Sincèrement, aujourd’hui sur le contenu je suis très fier de l’équipe. Les gars ont respecté les consignes, ils ont partis au combat, ils ont joué. C’est un petit but qui a manqué mais la domination a été totale, de la défense qui est restée concentrée, à la ligne d’attaque. C’est ce que je leur ai dit, c’est comme ça que je veux voir le Horoya AC 

C’est une fierté que le Horoya se fasse respecter sur le continent, puisque depuis le début de cette compétition, ils n’ont pas encaissé de but. Et puis être premier de la poule c’est extrêmement important. L’équipe est formatée pour la Ligue des champions, si on se retrouve ici c’est pour essayer de prendre le trophée. Le match de ce soir me rassure malgré les absences. Les enfants ont mouillé le maillot, ils ont lutté avec un mental fort du début à la fin. Vous l’avez vu, le public malien a été calmé, de la 3ème jusqu’à la 94ème minutes il n’y a pas eu de bruit. C’est ça une équipe panafricaine, capable de jouer sur tous les terrains de la même façon. »

« Terminer premier, c’est important pour la suite »

Pour l’avant dernière journée, prévue le 26 de ce mois à Conakry, face Bidvest Wits d’Afrique du Sud, le big boss expose sa stratégie : « Il faut le gagner car on joue à domicile. Nous sommes dans un mini championnat, alors il faut essayer de prendre des points à l’étranger, mais la mission primordiale est de gagner à la maison. Nous avons déjà gagné nos deux matchs à domicile, le troisième match il faut le gagner également. Alors, on sera à 11 points et ça nous qualifie, mais plus que le fait de se qualifier, on veut être premier de la poule C parce qu’en quart, si nous sommes premiers, le match retour se jouera à Conakry. Avec cet avantage du terrain on serait beaucoup plus près des demi-finales. Il faut que l’équipe tienne compte de cette stratégie… » 

Les félicitations à l’entraineur et aux joueurs 

« Je félicite vraiment l’entraineur, qui a été un véritable tacticien. Ses changements ont porté, tous ceux sont entrés ont aussi donné comme ceux qui étaient sur le terrain. Avec des consignes fermes données par le coach. C’est un bon signe, alors bravo à Lamine NDIAYE qui est un grand entraîneur »