PTTT

Le Horoya AC remercie ses soutiens

C2 - APRES ENYIMBA

Le bienfait mérite d'être reconnu: c'est dans cet esprit que le Horoya AC a entamé, ce mercredi 18 mars 2020, une série de remerciements auprès des écoles et académies ayant effectué une forte mobilisation lors de son match retour face à Enyimba FC ( 2-0) le 8 mars 2020. Et le poussant en demi-finales.

C’est sous la conduite du directeur Amadou BANGOURA  qu’une délégation du club matamka a rendu visite aux établissements qui l’ont fortement soutenu. Ce  périple a commencé par le Lycée Bonfi qui a reçu  les commis du président Soufiane SOUARÉ. Répondant au chaleureux discours du DG  BANGOURA, le proviseur M.BERETE a exprimé sa satisfaction:
« Nous sommes très contents de vous voir encore chez nous ce matin. Nous avons été tous en joie au coup de sifflet final, avec la victoire et la qualification le 8 mars dernier. Aujourd’hui nous sommes aussi contents de ce don et nous vous garantissons que nos liens ne seront pas vains ».
Tout comme pour Bonfi , les responsables des lycées de Matam , de Donka et de Coleah ont été tous très émus de la démarche du champion de Guinée.En plus d’une lettre de remerciement, ces écoles ont reçu 4 ballons chacune.

A rappeler qu’outre ces écoles deux sites des académies, à savoir le terrain de la Routière de Bonfi et celui du Centre Technique de Nongo ont également bénéficié du don du Horoya AC.

A Nongo, au nom des 42 académies , Ibrahima Mega CONDE a réitéré la volonté de « soutenir le Horoya qui est le seul représentant de l’Afrique de l’Ouest en demi-finales. C’est aujourd’hui une joie pour nous de vous accompagner en tant que seul club guinéen engagé dans une compétition de haut niveau.  J’avoue que nous , ici , nous sommes tous engagés, à chaque match du Horoya AC, désireux de faire appel à tous nos jeunes académiciens pour aller supporter les héros,  . C’est pourquoi l’on exige de nos enfants qu’ils s’habillent en rouge ou blanc,  pour donner une forte coloration au stade  comme le font les autres. Pour ma part , depuis l’enfance je soutiens ce club, donc en tant qu’administrateur j’ai encore une raison supplémentaire de le faire, car avec le Horoya c’est le football guinéen qui gagne ».