AMC

Un bilan positif à mi-saison

LE PARCOURS DU HAC

Engagé sur deux tableaux en ce début de cette saison, le Horoya AC est en train de passer un nouveau cap de son histoire sur la scène internationale. Cependant, il ne faudrat pas pour autant perdre de vue le challenge national. A mi-saison, faisons le point sur son bilan actuel.

Malgré sa bonne entame du premier tour préliminaire face au Stade Malien (1-1 puis 1-0) et son élimination lors au second tour des préliminaires de la Ligue des champions par les Algériens de la JS Kabylie (2-0, 2-0’ et 4-5 aux tirs au but), le champion de Guinée n’a jusque-là pas démérité. A défaut de poursuivre sa route en C1, le champion de Guinée continue son sans faute en C2 et assure l’essentiel en championnat.

Une aventure, beaucoup d’expériences…

Reversés en Coupe de la Confédération Africaine après deux quarts de finale consécutifs en Ligue des champions, les Matamkas ont conn un début de saison compliqué. Entre déception (élimination en C1) et réajustement technique, le club a su gérer tout cela et surmonter sa déception. Le HAC a su se reprendre au bon moment pour se remettre en pole position de cette autre compétition continentale. Une double victoire (4-2 puis 0-1) contre Bandari Football Club, assurait la place en phase de poules. Depuis c’est Lamine NDIAYE qui a les commandes. Très méticuleux, le technicien sénégalais a apporté de la sérénité, de la rrigueur et une certaine maîtrise, à tel point que le Horoya Athletic Club est à ce jour, la seule équipe invaincue de cette épreuve.

Premiers du groupe B devant El Nasr BenghaziDjoliba AC et Bidvest Wits, avec 14 points glanés sur 18 possibles (4 victoires et 2 nuls), les « rouge et blanc » ont hérité des Nigérians d’Enyimba FC en quarts de finale.

 

Deux matchs très bien maîtrisés ont permis à Samassekou et ses coéquipiers de passer ce cap. Commencer par un nul ouvert à Aba (1-1), pour terminer sur une victoire convaincante (2-0) à Conakry. Et voici comment les portes des demi-finales se sont ouvertes pour les guinéens pour la première fois de leur histoire dans cette compétition. En face, ce sera Pyramids FC, une autre étape à franchir dans cette nouvelle épopée continentale… enfin, si le Covid 19 nous le permet bien évidemment 

Souverain au pays…

Le champion de Guinée a continué au même moment sa domination sur le plan local. Après 13 matchs joués, il occupe la première place avec 29 points. C’est 4 de plus que ses dauphins Wakriya AC et AS Kaloum qui ont déjà joués leurs 14e match. Même s’il marque beaucoup moins cette saison, seulement 14 buts (soit un ratio d’un but par match). A titre de comparaison, la Flamme Olympique, meilleure attaque du championnat est loin devant avec 21 réalisations.

Le club de Matam reste néanmoins très solide défensivement. Seulement 7 buts encaissés jusque-là (soit un but concédé tous les 2 matchs). Mais là aussi, une autre équipe fait mieux : L’Ashanti GB, qui est allé chercher le ballon au fond de ses filets seulement 4 fois cette saison, c’est la meilleure défense du championnat.

Mais ce qui compte vraiment, les hommes de Lamine N’DIAYE le savent mieux que quiconque. C’est pourquoi ils sont à 9 victoires (plus que quiconque) et seulement 2 défaites (moins que quiconque). Et deux matchs nuls entre temps… largement suffisant pour garder les rênes du peloton en ligue 1.

En chiffres :

CAFCL : 4 matchs (2 V, 1 N, 1 D)

CAFCC : 8 matchs (6 V, 2 N)

Ligue 1 : 13 matchs (9 V, 2 N, 2 D)

TCC : 25 matchs (17 V5 N3 D)

73 % de victoire sur l’ensemble des matchs de la saison, 31 buts marqués, 13 encaissés. Nous sommes sur la bonne voie…