MATI

Matthieu MANSUTIER gère un programme progressif

LE HAC EN REPRISE

Le club de Matam a repris officiellement les entraînements principalement sur le gazon synthétique du centre technique de Nongo. Le préparateur physique Matthieu MANSUTIER, nous a fait le point sur cette reprise.

« Ça fait un peu plus d’un mois qu’on retravaille, d’abord dans la forêt et la salle de musculation pour avoir une reprise progressive. Avec trois mois d’arrêt ce n’est pas facile. Il faut réhabiliter des sportifs de haut niveau qui jusque-là s’entraînaient sans trêve presque tous les jours. Il fallait donc les « reconstruire » petit à petit en vue de réhabituer le corps aux efforts.

Pour cette reprise sur le gazon, il précise : « Ceux qui ont fait toutes les séances en sont à 5 semaines d’activité. Donc les trois premières semaines, les jambes commençaient à être lourdes, car c’est dur…  D’autres n’auront qu’un mois et demi lorsqu’ils vont rentrer ».

Pourront-ils rattraper les premiers ?

Matthieu insiste pour dire que le plus important c’est d’être progressif dans le dosage de leur travail : « On ne peut pas rattraper le temps, mais l’objectif c’est de préparer le Final Four. On a  la chance d’avoir deux mois et demi au total, c’est bien parce qu’il faut du temps pour ces préparatifs. Certes, certains joueurs ne sont pas encore là, on les attend. Donc certains auront 3 mois et d’autres un mois et demi. L’important était cette reprise progressive, faire un travail beaucoup plus consistant en doublant parfois les entraînements dans la semaine » a-t-il affirmé

La forêt bénéfique en petits groupes

« On a fait trois semaines complètes dans la forêt avec des exercices et des jonglages avec le ballon. On pouvait facilement contrôler puisque le groupe était divisé en sous-groupes de 6, 7 et 8 joueurs car il fallait respecter les gestes barrières de l’ANSS. Là on fait une heure par groupe. L’important était de contrôler le tempo et la vitesse. On pouvait également interroger les joueurs en permanence. Ça a été une grosse charge de travail pour nous, mais c’était important ».

Le « menu » se poursuit désormais sur le gazon pour ceux qui ont repris les premiers. Matthieu précise : « Oui il y a quelques jours déjà que nous avons commencé sur le gazon avec ceux qui ont suivi le programme complet. Les autres vont effectuer cette préséance avant de rejoindre le groupe progressivement. Tout cela pour éviter les risques de blessure en revenant trop vite sur le terrain… »