VISIOABA-Récupéré

Gnagna BARRY: le Syli dans le viseur

PAROLE AU MEILLEUR BUTEUR

Son arrivée au Horoya AC, son adaptation et ses ambitions, tels sont les axes de l’entretien que l'ancien attaquant de Santoba FC nous a accordé. Yakhouba Gnagna BARRY entend rééditer l'exploit d'être meilleur buteur de la Ligue pro pour la nouvelle saison.

– Comment es-tu venu au Horoya AC?
Grâce au recruteur du Horoya qui me suivait depuis la Ligue2. Et cela a continué en Ligue1. Pratiquement cela fait maintenant trois ans. On a longtemps échangé sur les réseaux sociaux et finalement j’ai accepté sa demande. Même s’il ne faut pas l’oublier, le Club Industriel de Kamsar aussi me voulait. Mais j’avais auparavant donner ma parole au recruteur du Horoya M’Bayi Lassissi TOURE.

– Parle nous de ton adaptation?
On m’a bien accueilli et je suis très à l’aise franchement. Entre anciens et nous les nouveaux de façon générale, c’est une grande complicité. Je suis très content d’être au sein de ce groupe du Horoya. D’ailleurs je profite de l’occasion pour vous dire que le rythme du boulot ici est très élevé. On vient très tôt pour démarrer aussitôt. Et surtout ici, être à l’heure est de rigueur dans le cadre du travail. Le retard n’est pas du tout toléré.

– Quelles sont tes ambitions?
Je veux être le meilleur buteur du championnat cette année et surtout intégrer l’équipe nationale. Pour réussir ces paris, je suis conscient que je dois bosser assez dur tous les jours. Donc sans travail, tu ne peux pas être titulaire. Car le Horoya est un grand club.

– Es-tu confronté à des difficultés depuis ton arrivée?
Non pas du tout. Tout se passe parfaitement bien ici. Même pendant les entraînements si j’ai des soucis pour un exercice, les anciens sont entièrement à ma disposition. Ils m’écoutent et prennent le temps pout moi franchement.

– Un mot pour les supporters du Horoya AC.
Je salue tous les supporters du Horoya AC et tous mes fans. Je leur promet de faire quelque chose ici, ce que les gens ne pensaient pas..a.