MOTTT

Nouveau défi pour les vedettes du CHAN

SAMEDI CONTRE PETRO ATLETICO

Le Championnat d'Afrique des Nations a vu la Guinée monter sur la troisième marche du podium avec une prestation très appréciée . Pour bon nombre d’observateurs, le Syli de Lappé BANGOURA a produit le meilleur football et méritait d’aller en finale. Les regards sont désormais tournés vers les joueurs du Horoya AC qui étaient de l'aventure camerounaise avant leur prochaine entrée en compétition africaine des clubs.

Dans cette sélection guinéenne louée pour son jeu et sa médaille de bronze, figuraient quatre joueurs du Horoya AC, actuel champion de Guinée et seul représentant encore en compétition africaine des clubs. Moussa CAMARA, Morlaye SYLLA, Yakhouba Gnagna BARRY et Abou Mangué CAMARA ont activement participé à la compétition. On peut leur ajouter nouveau venu au club, le défenseur central Ibrahima Sory DOUMBOUYA en provenance du Wakriya AC. Le nombre de joueurs du club matamois aurait pu être encore plus élevé s’il n’y avait eu l’indisponibilité, la veille du départ de Boniface HABA et Abdoulaye Aminata CONDE.

À présent de retour au club, à quoi devra-t-on s’attendre de leur part alors que les matches de poule de la Ligue des champions débutent dans quelques jours ?

Un vrai défi à relever 

Pas de repos pour les joueurs de Horoya qui ont participé au CHAN au Cameroun. Pendant qu’ils étaient en compétition, les autres joueurs ont continué à domicile les entraînements. Seule différence : Morlaye SYLLA et ses coéquipiers sont sans doute plus en jambes pour avoir disputé des matches de haute intensité. On attend donc de leur part un apport considérable contre les Angolais du Petro Atletico le samedi 13 Février prochain à Conakry.

Les noms les plus cités au Cameroun sont ceux des joueurs du Horoya. Morlaye SYLLA en tête suivi de Moussa Camara et la révélation Gnagna BARRY. Ces trois joueurs ont l’obligation de prouver samedi qu’ils proviennent d’un grand club lequel, après un timide début de championnat, doit absolument se relever et bien entamer la compétition africaine des clubs.

Le défi à relever est également celui de Ibrahima Sory DOUMBOUYA qui doit vite s’adapter à sa nouvelle famille et s’y imposer. Tout ceci devrait permettre au staff du Horoya d’avoir une nouvelle vision sur ces joueurs.

 

SAMOU

Un autre regard du staff ?

Loin d’être de simples spectateurs du CHAN depuis la Guinée, le coach de Horoya Lamine NDIAYE et tout son staff ont sans cesse observé et bien noté tous les aspects de la prestation de leurs joueurs. En fin technicien, le coach Lamine – qui apporte déjà beaucoup dans ce club de Horoya – a certainement vu des choses qui devront lui permettre de renforcer ce qu’il donnait déjà comme enseignement à ses joueurs. Après avoir tout donné pour faire briller la Guinée, il s’agit à présente de montrer le même talent en club.

Le public sportif guinéen sera très attentif à la prestation de ces joueurs qui doivent non seulement bien entamer la phase de poules de la C1 mais surtout prouver que leur parcours en sélection a été le fruit d’un travail qui a commencé en club. Ce qui vaudra un satisfecit au staff technique du Horoya.