Le Centre Sportif et des Loisirs de Yorokoguia

C’est un rituel qui dure depuis plusieurs mois. Lorsqu’il n’est pas en voyage, chaque dimanche matin, à l’aube, Antonio SOUARE saute dans son 4×4 et prend la direction de Dubréka. Au sortir de la ville, il emprunte le chemin de terre qui conduit à un vaste chantier d’une douzaine d’hectares, sur la colline de Yorokoguia. Sourire aux lèvres, il y note chaque détail, chaque nouvel aménagement, chaque avancée des terrains et des immeubles.

Très vite, des membres du comité et des amis le rejoignent sous une paillotte où le maître de céans leur fait servir à boire et à manger. Alors, ceux qui le connaissent et l’écoutent voient naître au fond de ses prunelles une petite lumière de l’homme heureux. Le président du Groupe GBM et du Horoya savoure le plaisir de voir sortir de terre le futur « Centre Sportif et des Loisirs » éponyme qui a la vocation de devenir un modèle du genre pour tout le continent africain.

Ouverture programmée au plus tard en 2017

Il s’agit en effet d’un chantier « pharaonique », bâti sur 11 hectares suivant les plans dressés par Jean Roger LAURENCE du cabinet Arias de Dixinn. L’ensemble constitue le projet central du programme 2012-2017 dans lequel Antonio SOUARE a inscrit le développement du Groupe Business Marketing et l’émergence du club de son cœur, le Horoya AC, aux cimes du football africain.

Le Centre de Yorokoguia répond à plusieurs vocations. Celle de devenir, grâce à un hôtel 5 étoiles et à un restaurant panoramique surplombant une piscine un lieu prisé de détente et de fitness pour touristes haut de gamme. « Là, économiquement, il y’aura un retour sur investissement, ça va faire de Dubréka une grande destination. Vous savez, la plage de Bel Air n’est pas loin d’ici. Et, puis, nous sommes au pied de la Montagne du « Chien qui fume ». A partir de cette montagne, le circuit sportif qui sera créé va permettre aux gens de faire des randonnées et du VTT », soutient Antonio SOUARE.

Un lieu de stage sécurisé pour sportifs de haut niveau

En tête de ces futurs clients, les sélections nationales et clubs sportifs européens en quête d’un lieu de stage l’hiver. « Quand ils cherchent le soleil, ils pourront venir chez nous et y trouveront toutes les installations souhaitées, logeront ici en toute sécurité pour une semaine, 15 jours, ou un mois… »

A l’écouter, le Centre Sportif devrait permettre à la Guinée d’organiser des compétitions à l’échelle continentale. « Vous trouverez ici tout ce qui est administration du football, salles de musculation, trois terrains synthétiques d’entraînement aux normes de la FIFA, des fosses en sable et le grand stade que nous ouvrirons avec 5 000 sièges avant son extension à 15 000 places pour qu’on puisse abriter des compétitions internationales », poursuit le patron du Horoya AC.

Créateur d’emplois, le Centre devrait également s’avérer une aubaine pour les chômeurs. Antonio SOUARE explique : « Nous allons créer des centaines d’emplois pour des enseignants, des professeurs, des formateurs, des cuisiniers, des médecins, pour du personnel hôtelier… »

L’Académie de Football Antonio Souaré

La formation des footballeurs professionnels constituera le cœur de l’activité permanente. Déjà achevés, quatre bâtiments rouge et blanc (couleurs du club) offriront leur hébergement en chambre double à 80 apprentis footballeurs (quatre générations simultanées).

« Cette académie est faite pour tout le monde… » précise le patron du HAC. « Elle va former des centaines de joueurs qui ne seront pas absorbés exclusivement par Horoya. Ce Centre est fait pour tous les clubs guinéens, pour tous les clubs d’ Afrique. Nous voulons bâtir une génération comme celle d’Abidjan qui a ramené la dernière Coupe d’ Afrique des Nations en Côte d’ Ivoire. Il faut être ambitieux et jaloux, mais, dans le bon sens. Aujourd’hui, nous souhaitons faire éclore une génération de footballeurs capables de procurer du bonheur au peuple de Guinée… »

Galerie photos des travaux

  • espace-modulable-restaurant-salle-de-conferences
  • hotel-haut-de-gamme
  • IMG_7195-(2)
  • IMG_7208-(2)
  • IMG_7215-(2)
  • IMG_7219-(2)
  • quatre-bloc-de-20-chambres-ou-logent-les-academiciens
  • restaurant-panoramique
  • terrain-aux-normes-fifa-ou-travailleront-les-academiciens
  • vue-depuis-le-restaurant-panoramique
  • yorokoguia-fevrier-2016-01
  • yorokoguia-fevrier-2016-02
  • yorokoguia-fevrier-2016-03
  • yorokoguia-fevrier-2016-04
  • yorokoguia-fevrier-2016-05
  • yorokoguia-fevrier-2016-06
  • yorokoguia-fevrier-2016-07
  • yorokoguia-fevrier-2016-09
  • yorokoguia-fevrier-2016-10
  • yorokoguia-fevrier-2016-11
  • yorokoguia-fevrier-2016-12
  • yorokoguia-fevrier-2016-13
  • yorokoguia-fevrier-2016-14
  • yorokoguia-fevrier-2016-15