2AAAAAAAAAAAA

Historique pour HUNT, très décevant pour NDIAYE

APRES HAC- KAIZER CHIEFS

Après l’élimination par Kaizer Chiefs d’un Horoya AC loin d’avoir démérité, les deux entraîneurs ont livré leur analyse à la presse. Pour l'entraîneur des « rouge et blanc » de Matam, Lamine NDIAYE la déception est grande. Alors que pour le technicien sud africain Gavin HUNT la qualification est historique

Lamine NDIAYE (HAC): « On avait tout pour passer mais … »

« D’abord il faut féliciter nos adversiares. Je pense qu’ils ont mérité leur qualification. On a lutté jusqu’au bout mais malheureusement ce sont eux qui se sont qualifiés. Parce que tout simplement on a manqué d’efficacité dans les deux surfaces. A un zéro, on a la balle du deux zéro. Et je pense qu’à deux zéro,  ils reviendraient pas. Malheureusement, on a pris l’égalisation sur un pénalty et il y a rien à dire. Ensuite, on a eu les ressources pour revenir et passer devant mais ensuite malheureusement on a été laxistes. Sur une action, on s’est laissé débordé sur le côté, on a manqué de marquage dans l’axe et laissé l’avant centre tout seul. En principe cela ne devait  pas arriver. Car ce sont des choses qu’on travaille à l’entraînement.

Je pense que les dieux du foot n’étaient pas avec nous. Qu’à cela ne tienne,  bravo à nos joueurs. Car ils ont donné ce qu’ils pouvaient. Certes, ce n’est pas suffisant et vous comprendrez qu’on soit déçu et même très déçu. C’est le cas de figure qu’on ne pouvait pas imaginer. Parce qu’on avait tout pour passer. Mais malheureusement ça n’a pas été le cas. »

Gavin HUNT (Kaizer Chiefs) : « Qualification historique pour nous »

« C’était un match très difficile. On est venu ici sans attaquant.  Et dans notre équipe,  on avait quatre jeunes joueurs. Du coup, vous avez vu qu’on a pris des buts sur  des coups de pied arrêtés. Certainement les attaquants auraient pu nous aider sur ces situations. Mais ils n’étaient pas là.

C’est vrai que le Horoya est une très bonne équipe et très solide. On est venu ici l’année dernière et on devait faire match nul mais on a perdu.  On est sûr que le Horoya va revenir dans cette compétition. Au delà de cela, c’était très important pour nous et pour la première fois d’intégrer la phase de groupes de cette compétition et de surcroît se qualifier pour les quarts de finale. Donc c’est historique pour le club… »