LD

NDIAYE pense aux joueurs, SOUMAH félicite les gens

PAROLES DE COACH

En entendant ses quatre derniers matches prochainement, le Horoya AC est à nouveau sacré Champion de Guinée pour la saison 2020-2021. Pour le réussir, un seul point lui a suffi au terme du match face au Wakrya AC (0-0-1). Les deux entraîneurs, Guillaume SOUMAH et Lamine NDIAYE ont exprimé leur point de vue sur le déroulement de la rencontre. Extraits

Lamine NDIAYE (Horoya AC):  « On revient de très loin… »

<< Je crois qu’on n’avance plus vraiment car les jambes sont lourdes. Je ne sais pas si c’est le 5eme ou 6eme match en très peu de temps. C’est très difficile physiquement. Mais ils ont fait ce qu’ils ont pu. Le point suffisait pour être champion, donc bravo à mes joueurs. Parce qu’on est revenu de très loin. Je pense qu’ils ont été très courageux de revenir de la dernière place à la première et cela à quatre journées de la fin. Je ne peux que les féliciter aujourd’hui. Même si on a fait un bon match quand même. Je ne peux pas leur en vouloir. Parce que je m’attendais un peu à ça. Lr mal se voit physiquement puisqu’on perd des joueurs. Je pense que ceux qui font le calendrier doivent davantage penser à l’intégrité physique des footballeurs… »

Guillaume SOUMAH (Wakrya AC) : « Un nul face au Horoya, c’est une satisfaction »

« Je suis très satisfait du résultat parce que c’est une grosse cylindrée qu’on avait en face. Comme vous le savez, ça fait belle lurette que le Horoya gagnait ses matches, je crois sept de suite au total… Donc si nous on a pu obtenir un point face à cette grande formation, je ne peux que féliciter mes joueurs à travers leur comportement sur le terrain. Sincèrement on n’a pas subi de domination. C’est nous d’ailleurs qui avons eu des tirs cadrés et certaines occasions de but surtout en première période. Car on pouvait bien marquer. Sans oublier aussi qu’ils ont eu une occasion de but.

Concernant mon expulsion, c’est parce que l’arbitre m’a énervé. Il sifflait des fautes qui n’en étaient pas. Voyant cela, je lui ai dit ‘est ce que je peux te donner des lunettes’ C’est pourquoi l’arbitre m’a expulsé et j’assume. Malgré mon expulsion, j’ai dit à mes joueurs dans le vestiaire de continuer à jouer et d’être solidaires en gardant leur responsabilité face au ballon. Et surtout être mobiles quand on n’a pas le ballon. Ce sont ces recettes qui ont accouché de ce bon résultat.>>